Latest Post

There is no comment

Blog tags

There is no tag
Marinière mon amour
Marinière mon amour
Apr 08, 2018

Pourquoi l'aimons nous tant?

Nous avons toutes entendu, au moins une fois, cette sempiternelle maxime « la mode est un éternel recommencement ». Ne souriez pas. Nous en sommes toutes réduites au même point !  Nous avions juré que les tee-shirts informes à gros logo que nous portions dans les années 90 n’auraient plus jamais le droit paraître...et pourtant, l’été dernier, nous avons toutes craqué ! Nous avions ri de nos vieux pantalons patte d’eph et des imprimés psychédéliques des années 70, et bien ne gloussez pas tant, cet été, une vague hippie déferle sur la France. Vous voilà prévenues !  

Il est pourtant une pièce, un vêtement qui traverse les temps sans jamais prendre la moindre ride. Un incontournable. Une icône. La marinière.

Tous les stylistes (Chanel, Yves Saint Laurent, Kenzo, Prada, Dolce & Gabbana...rares sont ceux qui ne se sont pas prêtés à l’exercice) l’ont mise à l’honneur. Certains comme Jean-Paul Gaultier ou Sonia Rykiel en ont fait leur signature .Elle est partout, à tous les coins de rue. Le prêt à porter surfe depuis des années sur cette tendance, en revisitant les formes, les matières, les couleurs.Tous  la customise à chaque collection. Elle est indémodable, la marinière.

Plus fort, elle investit le vestiaire des hommes et coup de maître, en 2011, les joueurs de l’équipe de France de football arborent un maillot à rayures bleues pour leurs matches à l’étranger. Parce que voilà, la marinière appartient au patrimoine culturel français. Elle est emblématique, la marinière.

Comme son nom l’indique, la marinière est à l’origine un vêtement de marin. Loin des considérations de style, ce vêtement est, d’abord, fonctionnel. Il protège du froid, sèche rapidement, et surtout, il permet de repérer facilement les matelots tombés à l’eau. Dans la marine, pas question de fanfreluche, l’uniforme est normé : selon un décret officiel du 27 mars 1858, le corps de la marinière devait « compter 21 rayures blanches, chacune deux fois plus large que les 20 à 21 rayures bleu indigo». Ses manches devaient être trois quarts et l’encolure devait être évasée et montée au ras du cou ! Elle est intemporelle, la marinière.


Son énorme avantage, c’est qu’il est quasi impossible de faire un fashion faux-pas. Elle est divine avec un jean, se marie parfaitement avec une jupe, elle se « glamourise » avec un pantalon de smoking, « se coolise » avec une jupe longue. Il est presque impossible de se tromper. Même associée à un autre imprimé à fleurs ou avec du WAX,  ça marche! Elle n’est pas merveilleuse la marinière ?

Leave your comment